Historique

Généralités

 

En Amérique et au Canada les bergers blancs sont devenus peu à peu une race distincte. Les premiers chiens de cette race furent importés en Suisse au début des années 70.Le mâle américain «Lobo», né le 05.03.1966, peut être considéré comme l'aïeul de cette race en Suisse. Les descendants de ce mâle inscrit au Livre des origines suisse (LOS) tout comme ceux d'autres bergers blancs importés des USA et du Canada firent progressivement souche et se répartirent partout en Europe ; où aujourd'hui un grand nombre de Bergers Blancs élevés depuis plusieurs générations en race pure existent. Depuis juin 1991, ces chiens sont inscrits en tant que nouvelle race à l'appendice du Livre des Origines Suisse (LOS).

 

L'ORIGINE : L'HERITAGE DE MAX VON STEPHANITZ

S' il n'est pas le premier a avoir sélectionné les chiens de berger en vue de la création du berger allemand, Von Stephanitz reste celui qui mena à terme cette entreprise. Il est aujourd'hui encore considéré comme étant le père du berger allemand.

Von Stephanitz trouva le chien qui devait servir de modèle aux nouvelles sélections de la race le 3 Avril 1899 à Karlsruhe. Ce n'est pas un hasard si se tient là bas une grande exposition où figurent tous les éleveurs Allemands connus.

Ce chien était Hektor Linksrhein, rebaptisé par Von Stephanitz Horand Von Grafrath.

Dans toute l'Allemagne, les éleveurs commençaient à appliquer les théories génétiques de Gregor Mendel, et les nouvelles sélections donnaient des résultats meilleurs que les anciennes races apparues de manière naturelle. Ainsi, la génétique prit le pas sur la sélection naturelle. En Angleterre par exemple, on croisa différentes sortes de bergers écossais, et ainsi naquit le Colley.

 

Von Stephanitz avait un rêve, créer le chien de berger idéal.

Avec son ami Meyer, ils cherchèrent en vue de la sélection des chiens présentant des qualités particulières: ils devaient être robustes, sains et intelligents, avoir les oreilles droites et le pelage moyennement court. De plus, ils devaient être aimables et aimer apprendre, pour faciliter leur entraînement.

Von Stephanitz et Meyer fondèrent l'union des bergers allemands en Avril 1899 (le Schäferhund Verein, S.V.). Stephanitz devint président du club, et délivra le premier pedigree à son chien Horand.

En très peu de temps, le nombre de membres atteignit les 50 000 et continua encore à augmenter. Il en alla ainsi pendant 36 ans, jusqu'à peu avant sa mort en 1936.

En 1921, Stephanitz écrivit un ouvrage imposant de 776 pages: "Le berger allemand en mots et en images". Ce livre représenta un grand pas dans le nouvel élevage. Il y eu malheureusement des dissensions au sein du club: pour certains, l'élevage devait être concentré sur le chien de travail, d'autres voulaient uniquement des chiens d'exposition, et enfin quelques uns ne pensaient qu'à gagner de l'argent.

Comme Stephanitz l'écrivit dans son livre, le groupe qui aurait le plus de chances de gagner de l'argent serait celui qui voudrait en même tant un chien de travail et un chien d'exposition.

Dans cet ouvrage, Stephanitz dit aussi avoir utilisé le berger de Thuringe pour l'élevage à cause de ses oreilles droites et de son pelage gris-loup. Il inclut aussi d'autres sortes de chiens de berger tels que le Pomeranien, le Hanauer et le Wurtemberger dans le cercle génétique.

Caractère et Education

 

Le Berger Blanc se distingue par son caractère d'une douceur et d'une souplesse exceptionnelles. Sa loyauté, sa fidélité et son intelligence ne font aucun doute. Son seul désir est de plaire à son maître. Ses capacités de chien de garde sont indéniables.

Calme et posé. Joueur à ses heures, parfois même taquin, il brille par sa discrétion. Ce chien étant très proche de ses maîtres, il se sentira délaissé s'il doit rester seul toute la journée.

Pour peu qu'on le respecte, il s'entend à merveille avec les enfants et les protège d'instinct. D'un naturel sociable, il cohabite sans problème avec ses semblables et les autres animaux.

 

Une race à découvrir

 

Très réceptif, cherchant le contact et la complicité avec son maître, le Berger Blanc se fait remarquer dans de nombreuses disciplines : pistage, agility, obéissance, défense... Il s'illustre également dans des domaines utilitaires : c'est ainsi qu'on trouve des Bergers Blancs chiens guide d'aveugle, chiens de recherche en décombres, chiens d'avalanche, chiens anti-drogue, chiens anti-explosif, chiens de police ou encore chiens de patrouille, c'est aussi un super chien de compagnie.

Elevage du Domaine de la Malounnièra

Le Berger Blanc Suisse

Mme Terreno Anne Marie 

06 66 61 64 63

annemarie.terreno@neuf.fr