Printemps - Eté  les dangers

 

 Avec les coumariniques (mort aux rats), les convulsivants constituent la cause d'empoisonnement (accidentelle ou criminelle) la plus fréquente, chez nos amis à quatre pattes

 

 

. Les toxiques convulsivants les plus fréquents sont des produits destinés à tuer des "nuisibles" ou des mollusques (strychnine, métaldéhyde, crimidine…), ou des insecticides mal utilisés (pyréthrinoïdes pour chiens administrés à des chats).

 

. Si vous pensez que votre chien a ingéré un poison convulsivant (ou tout autre type de poison, d'ailleurs), amenez-le rapidement chez votre vétérinaire, APRÈS AVOIR TÉLÉPHONÉ POUR PRÉVENIR DE VOTRE ARRIVÉE ! (quand chaque minute compte, il est tout de même dommage d'arriver devant un portail fermé, ou chez un vétérinaire parti en visite à domicile…) Et n'oubliez pas d'amener l'emballage du poison, si vous en disposez.

 

Intoxication au métaldéhyde (Anti limace)

Avec le printemps et la reprise d'activité des amateurs de potager ou de jardinage, utilisent ce produit pour tuer les limaces 

 

Non seulement le métaldéhyde est un produit toxique pour nos animaux de compagnie (chien et chat), pour nous êtres humains aussi, mais il est également toxique pour les animaux sauvages tels que le hérisson, musaraigne, le crapaud, les oiseaux,...

 

Quels sont les symptomes

 

Les premiers signes d'intoxication seront présents de 1 à 3 heures après l'ingestion de la molécule, tout dépend de la quantité ingérée et de la vitesse de transit de gastro-intestinal.

 

Les symptômes sont les suivants : 

 

- Vomissements, crampes, fièvre pour de petites quantités.

- Vertiges, troubles de l'équilibre, spasme musculaire jusqu'à hypertonie pour des quantités importantes

- Convulsions et état comateux, mort pour une ingestion massive

Après 1 à 3 jours, des lésions hépatiques peuvent apparaître et êtres fatales

 

Que faire ?

 

Il n'existe pas d'antidote !

Amenez-le rapidement chez votre vétérinaire

 Si votre chien vient tout juste de manger l'appât empoisonné, votre vétérinaire le fera vomir. Si les convulsions ont commencé, le chien sera placé sous perfusion, recevra des médicaments destinés à arrêter les convulsions, et subira éventuellement un lavage gastrique. 

 

Printemps​ - Eté protéger son chien

Les tiques sont des parasites qui transmettent de nombreuses maladies : Piroplasmose, l'ehrlichiose et la borréliose ou maladie de Lyme.

Les tiques sont plus dangereuses pour les maladies mortelles qu'elles transmettent que par la quantité de sang qu'elles pompent à l'animal. La prévention contre ces parasites est donc primordiale pour la santé de votre compagnon.

Toutes les tiques ne transmettent pas de maladie, seulement certaines sont contaminantes.

Les chenilles processionnaires du pin, du fait de leurs poils urticants, sont responsables de sévères lésions chez les chiens (essentiellement sur la langue)

 

.

Les lésions sont rarement mortelles, mais elles sont

 

extrèmement douloureuses, et peuvent conduire à la

 

perte d'une partie de la langue.

 

Amenez-le rapidement chez votre vétérinaire

Un chien qui se met brusquement à baver,

 

ou dont la langue gonfle ou change de

 

couleur, entre janvier et Avril, a

 

probablement léché des chenilles, et

 

devrait être de toute urgence présenté à un

 

vétérinaire.

 

 Pour un chien qui aime bien mettre son nez partout, aller explorer ce long ruban qui s'agite au ras du sol est tout de même bien tentant.

 

L'envenimation est due aux poils urticants de la chenille,  qui contiennent une  toxine, la thaumatopoéine. Celle-ci provoque d'importantes réactions irritatives ou allergiques.

 

Les chiens sont avant tout atteints à la langue : juste après l'accident, ils vont voir leur 
maître(sse) en bavant avec un air tout malheureux, et dans les minutes qui suivent, la langue commence à gonfler, parfois de façon très spectaculaire : elle peut devenir rouge, puis noire, et enfler au point de ne plus tenir à l'intérieur de la bouche. 

 

Nos amis les 4 pattes peuvent aussi être attirés par les crapauds

Le venin des crapauds est toxi-cardiaque 

Enfin, pour ce qui est des crapauds et des chenilles processionnaires, 

il n’est pas conseillé de le faire vomir ou de le faire boire. Cela pourrait aggraver la situation.la seule chose à faire en cas de contact et avant de conduire l’animal en consultation chez le vétérinaire est d’asperger la zone atteinte à grande eau. 

Attention aux épillets !!!

 

Les problèmes dus aux épillets sont très fréquents en été. Ce sont de tous petits épis qui se prennent dans les poils, ils ne sont presque pas visibles mais suffisent à créer des abcès qui peuvent être graves s'ils ne sont pas traités à temps. Soyez extrêmement vigilant!

 

Qu'est-ce qu'un épillet ?

Les épillets (ou voyageurs ou "espigaou") sont de petites graines de graminées sauvages qui poussent de mai à septembre. On les trouve dans les herbes hautes sauvages qui poussent le long des chemins et des prés ou des terrains vagues.
Les chiens à poils longs sont particulièrement vulnérables.

Quelles sont les zones sensibles ?

Les épillets pénètrent principalement dans :

• le nez: provoquant des éternuements permanents, ils peuvent remonter dans les cavités nasales en faisant de nombreux dégâts.
• les oreilles: le chien se secoue sans cesse la tête, ce qui a pour effet de faire avancer plus encore l'épillet dans le conduit auditif, jusqu'à ce qu'il touche, voire perfore le tympan. Il en résulte une forte douleur, et fréquemment une otite.
• les yeux: l'animal garde l'œil fermé en permanence à cause de la douleur.Si l'épillet n'est pas retiré rapidement, cela peut conduire à une perforation de la cornée.
• entre les doigts: l'épillet avance sous la peau provoquant un abcès, le chien peut se mettre alors à boîter.

Comment prévenir les problèmes liés aux épillets ?

La prévention consiste à tondre les zones vulnérables de la peau avant de partir en vacances, et de faire particulièrement attention sur les bords des chemins, et dans les broussailles, lors de vos promenades. 

Il faut aussi surveiller les zones sensibles de très près. Par exemple, pour les pattes, il faut bien écarter les doigts, couper les petites bourres de poils et enlever le moindre petit brin de paille que vous pourriez apercevoir. Car très rapidement, le brin s'avance vers la peau et petit à petit s'enfonce plus profondément dans la chair. Il va rentrer sous la peau et provoquer un abcès. 
Si votre compagnon se met à boitiller, à secouer la tête ou à essayer de se frotter derrière les oreilles, cela peut-être un épillet. Il faut alors vérifiez si vous ne sentez pas une petite boule ressemblant à un bouton sec sur la peau. Si c'est le cas il est recommandé de consulter rapidement un vétérinaire. En effet, si l'on attend trop longtemps, il peut alors être nécessaire de réaliser une véritable petite opération chirurgicale afin d'atteindre l'épillet.

Elevage du Domaine de la Malounnièra

Le Berger Blanc Suisse

Mme Terreno Anne Marie 

06 66 61 64 63

annemarie.terreno@neuf.fr